Furrupa .CapOeira.

Je m’appelle Grégory Mambetov, je suis papa de deux petites filles et passionné de .CapOeira.

Plus que tout j’aime transmettre, partager et faire vivre ma passion pour cet art qu’est la .CapOeira.

J’aime être utile et utiliser la .CapOeira. comme vecteur de développement personnel

1997 – Les débuts

J’ai eu la chance d’être mauvais quand j’ai commencé la .CapOeira.

À 13ans, je venais juste de réussir à faire mes premières roulade avant….
Gros retard le petit !!

  • Je ne touchais même pas mes pieds
  • Je ne tenais pas assis avec les jambes tendues devant moi…
  • J’étais tellement vouté que je tombais en arrière

Bref, je n’avais vraiment pas le corps ni la condition pour devenir .CapOeiriste.

Mais je savais rêver 💭

J’ai même entendu par la suite dire mon maitre “que j’étais pas fait pour la .CapOeira.” 

Je trouvais ça même doux par rapport à tout ce que je vivais dans le milieu scolaire (racket, harcèlement, bizutage etc.)

Mais je suis né dans une famille de prof.
Ma mère, mon père, mon frère, ma belle-soeur, que des profs !

J’ai grandit avec cette idée de la pédagogie, de la transmission, de cette mission.
Dans le comment rendre un savoir ludique et accessible.

L’enseignement a toujours fait partie de l’adn familial. 

A mes débuts de .CapOeira. je suis passé par toutes les difficultés possibles pour apprendre ne serait-ce que les choses les plus basiques.

Et c’était là mon plus beau cadeau

En effet, j’ai du trouver des moyens pour apprendre à faire !
Parce que c’était pas possible pour moi de ne pas y arriver

Quand mes difficultés à apprendre ont rencontré mon parcours familial

PAF ça a fait des Chocapic©

2001 – Je donne mes premiers cours

J’ai tout de suite construit des méthodologies, des techniques, des éducatifs, des astuces pour réussir à faire

Et petit à petit mon retard c’est transformé en avance

Un jour je commence à devenir le mec « doué »
Et j’ai voulu partager ça avec tout le monde !

J’ai monté une association à mon lycée pour avoir l’accès à une salle d’entrainement et donner comme ça mes premiers cours.

Puis aimant ça, j’ai commencé un an plus tard à donner mes cours au stade Lescure (Chaban Delmas) à Bordeaux, en sortant de mon cours d’histoire-géo au lycée Victor Louis !

2004 – Je fais venir mon prof du Brésil

Ce fût une décision importante et engageante pour moi.

Je créé alors ma première association 1901 pour monter un dossier et faire venir un travailleur étranger.
Je découvre alors l’envers du décors

Trouver des salles, développer des partenariat, créer des évènements, gérer une association, la comptabilité, la communication, etc.

Et sans parler de la découverte de tout l’univers de la .CapOeira. car mon prof restera 3ans hébergé chez moi.

Puis les années passent jusqu’à ce que je fasse un Burn-out.

2012 – Je me perds pour me trouver

Après une belle dépression, plutôt pendant une belle dépression je décide de quitter Bordeaux pour m’aventurer ailleurs.

Et cet ailleurs fût Albi ! le Tarn !

Comme je vous l’ai dit, je sais rêver 💭

Alors je me suis dit que je voulais tenter de créer et d’installer la .CapOeira. dans le Tarn.

L’ambition de la jeunesse lol

Mais les choses ne se sont pas passé comme prévu…

Premier cours que je donne = 0 élève
Deuxième cours = 0 élève
La première semaine, après 10 cours de .CapOeira. j’avais eu 5 élèves…

Mais je savais rêver 💭

Alors j’ai continué, puis j’ai rencontré des personnes qui m’ont aidé, qui ont fait rayonner la .CapOeira. dans le Tarn.

Puis je prends une nouvelle grosse décision

2016 – Je fonde mon école

A cette époque, je faisais toujours parti du groupe de .CapOeira. de mon prof. Mais je ne me retrouvais plus dans les valeurs et le comportement qu’il avait.

J’ai alors prit la décision de quitter mon groupe, mon prof, pour aller explorer ce qu’il y avait à l’intérieur de moi.

J’ai alors créé ma propre école de .CapOeira. ou je partage ma vision de cet art en bon hypersensible.

Je t’invite à lire l’article où j’en parle

2023 – La flamme est toujours là

Depuis plus de 20ans que j’enseigne la .CapOeira. je prends toujours autant de plaisir à partager ma passion, à me rendre utile et à essayer d’apporter du plus dans la vie de mes élèves.

J’ai cette force qui me permet d’enseigner avec gentillesse et de rendre le pouvoir à chacun sur ce qu’il est capable de faire dans sa vie !

Avec l’envie, le bon cadre et les bons outils, rien n’est impossible

Merci d’avoir lu jusqu’ici

Si tu as envie de découvrir la .CapOeira. avec moi, avec mon école, les portes sont grandes ouvertes tout au long de l’année 🙏

Merci

Avec tout mon petit bonheur 💖
Furrupa


Si tu veux aller plus loin je t’invite à télécharger gratuitement
le Guide Complet de l’école qui répond à toutes les questions pratiques

close

Laisse un commentaire